Emmanuel Meyron (français)

Occasional writer of occasional events only happening on special occasions


16th March 2020


J'ai pris ma décision hier en quittant Antoine après notre après-midi à geeker sur Age of Empire: je rejoins Emma à #London avant que le confinement ne soit mis en place, avant que je puisse peut être me retrouver bloqué à #Paris. Je commence à préparer ma valise, fini de faire les crêpes que j'avais prévu de faire.

Le matin, je continue à ranger l'appart et à mettre vêtements, livres et nourriture dans ma valise. Je pars bien chargé prendre le Uber pour rejoindre la gare du Nord.

Je discute avec Thierry, un ancien du PGHM de la situation, il me dit qu'il a parlé avec un employé du ministère de la santé qui lui a dit que le confinement aura lieu.

Macron doit parler ce soir à 20h, tout annonce le confinement. Il me dit qu'il est officier de réserve, qu'il s'attend à peut être être mobilisé. Je pense qu'il se sent fier de cela, de pouvoir être utile. Il me dit aussi qu'il a l'habitude des confinements avec les exercices qu'ils faisaient de villages coupés par des avalanches vers Albertville, que ses enfants ont fait des exercices avec les pompiers, la croix rouge, qu'il vaut mieux stocker de l'eau que du PQ, qu'il y'a des stocks d'au moins 8 mois dans les magasins, que le gouvernement a attendu pour faire des annonces progressives pour ne pas paniquer les gens et pour se laisser du temps. J'arrive à Londres un peu avant 15h, je retrouve Emma à son boulot. On s'embrasse entre les buildings du nord de la City, comme si cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu (2 semaines seulement), comme si l'on avait échappé de peu à quelque chose, sans trop savoir à quoi. Surement la séparation.

Je repars pour poser mes affaires et vais manger au Déli italien à côté de chez elle. J'attends Emma dans le parc en regardant les gens passer dans le soleil déclinant et en regardant 2 mecs jouer bien au tennis. C'est bête mais je profite un peu plus de ces moments dans ce parc en sachant que tout cela va être interdit très bientôt en France. On fait l'amour, puis on va manger des tacos et quesadillas à Brixton. L'ambiance est légère, les gens ne sont pas inquiets, ils attendent que l'ordre de fermer les restaurants leur arrive.


17th March 2020


1ère journée à #London.


On fait l'amour en se réveillant, après la nuit passée collés l'un contre l'autre.


On va dans un café avec Anna pour qu'elle télétravaille. J'avance un peu sur le site web, en y ajoutant des poèmes de voyage.

Le serveur et la serveuse ont des masques et des gants bleues ciels, nettoient les tables avec du produit et font la gueule. Ils ont surement pas envie d'être là et le font sentir. Un couple de vieux part en disant en souriant "A dans 3 mois". Une étudiante au téléphone dit " These are crazy days". On regarde Lemonde ou la BBC régulièrement pour suivre les news.


On va manger au Deli à côté.

On parle des différences entre photos et réalité, notamment sur les applis de rencontre.


Anna a un peu de fièvre et a des moments où elle ne se sent pas très bien. Mais globalement ca va, on rentre chez elle par précaution, on se met un peu sur son lit où elle ne bosse pas beaucoup et je ne fais pas grand chose.


On va ensuite dans le salon avant que Kate, sa coloc, ne revienne avec un chien, très mignon, qui se met à crier comme les loups lors de la pleine lune quand personne ne fait attention à lui.


Je commence à lire le banquet, je traine pas mal sur l'ordi, je joue un peu à This War of Mine.


Kate tourne en rond, déjà. C'est une pile électrique. Marie, son autre coloc, est partie le matin même avec son copain. Cela fait du monde dans l'appartement quand tout le monde est là.


Anna dessine ma main sur l'une des photos que je lui ai envoyé. Je prends ces notes dans le même temps, en l'aidant à télécharger Steam sur son ordinateur.


On mange une salade en regardant Children of Men sur le canapé déplié gris. On est bien, on s'enlace quand Kate part pour aller prendre sa douche. Son copain arrive un peu plus tard, il est grand plus âgé. Kate n'apprécie pas trop le film.


On va se coucher, on discute encore un peu puis on s'endort, sans se tenir cette fois-ci.


18th March 2020


Réveil en douceur avec Anna.


Tout le monde est dans le salon.

On s'installe avec Anna dans le salon.


Je vais courir dans l'après midi. Je vais d'abord vers Kensington #park avant de repartir en direction de Brixton, galérant à mettre les écouteurs que m'a prêté Anna. Je me perds un peu dans les rues, des voitures de police passe sur Brixton road avec leurs sirènes, d'autres silencieuses tournent dans les social housing. Dans un parc, des mecs traînent, jeunes. Un, seul, a l'air complètement perdu, shooté. Je me demande si il vend de la drogue. Je continue jusqu'à Brockwell #park, où je monte vers le café sur la petite colline au milieu. Il y'a pas mal de monde, venu courir ou promener son chien.


Kate part le soir, alors que nous commençons à faire l'amour avec Anna Je lui dit au revoir à travers la porte sans sortir, Anna a dit qu'elle allait l'aider avec ses bagages. Elle doit me trouver bizarre.

On commence à regarder True Detectives avec Anna sur le canapé, enchaînant les épisodes. On va se coucher vers minuit, en parlant encore un peu.